Skip to content

Pyrénées – Les mines du lac d’Anglas

En sandales estivales

La montée vers le lac d’Anglas, au départ de Gourette est une randonnée réputée facile de la vallée d’Ossau. L’été, les vacanciers se suivent sur le sentier, pas forcément équipés pour la montagne. Ici une dame en sandales, là un ado qui fait la gueule, un portable d’où s’échappe une voix autotunée dans la main. Ainsi, tout le monde peut goûter au plaisir de manger au bord d’un lac de montagne. Mais on préférera s’y rendre hors saison.

 

Terminus !

 

Randonnée facile donc, mais pas dénuée d’intérêt. On aperçoit vite des carcasses rouillées perdues dans les verts pâturages, un chariot, quelques mètres de rails. Sur une bute, des marmottes habitent près de ruines et d’une grande roue métallique. La trace de l’homme est présente dans le paysage tout au long de la promenade, jusqu’à la porte creusée dans la roche non loin du bord du lac, à son terminal.

 

Le lac d’Anglas depuis un reste de bâtisse …

Mines & Avalanche

Tout ceci appartient au passé minier de la vallée d’Ossau. Ici, à partir de 1877, on a extrait du quartz argentifère pendant la période estivale. Très vite, la société exploitante, la société lyonnaise des mines d’Arre investit dans un système aérien de câbles descendant dans la vallée des wagons pleins et les remontants vides, ainsi que dans des bâtiments au sommet permettant un fonctionnement annuel. Sauf que durant l’hiver 1882-83, une avalanche engloutie 17 mineurs. Malgré le drame, l’exploitation continue et ce n’est que son manque de rentabilité qui l’arrêtera définitivement en 1916.

 

 

On profite de l’endroit le jour, mais on n’y reste pas pour une nuit à la belle étoile. Car on dit que les 17 mineurs, ni morts ni vivants, sortent de la mine une fois l’obscurité totale, et des campeurs, il ne reste même pas les semelles une fois le jour venu.

Laissez un commentaire





Scroll To Top