Pays Basque – Rando vers le Mondarrain

Le paradis des pottoks et des runners

Le Mondarrain est un sommet rocheux qui surplombe le village d’Itxassou au Pays Basque. On peut l’atteindre depuis le Pas de Roland à la sortie du village ou depuis le col des Veaux qui se trouve plus haut, après quelques kilomètres de lacets sur une route très étroite. Pénible pour le conducteur, mais ça vaut le coup !

Un randonneur domine la plaine du haut du Mondarrain …

Un chemin bétonné passe devant le gîte Esteben et monte jusqu’au col de Gorospil. Là, on ne prend pas le large sentier qu’il paraîtrait évident de suivre. Il serait dommage de ne pas monter légèrement à droite sur la ligne de crête. Après, c’est facile, c’est tout droit. Le paysage se libère peut à peut des nuages. D’un côté, les montagnes basques se répètent à l’infini vers l’est. La montée vers le col d’Artzamendi et sa station météo. De l’autre, le Labourd, la plaine, au fond Saint Jean de Luz, Hendaye, l’océan. L’antenne de la Rhune retient les cumulus qui posent leur ombre sur les champs et villages.

Sur votre droite, la montée vers le col d’Artzamendi …

Le Mondarrain est droit devant …

Sur cette crête, on croise pottoks, vaches et runners tout de fluo vêtus. Cette herbe tendre telle une moquette est surement mieux que toutes les pistes synthétiques du monde pour courir, la montée vers le Mondarrain est le terrain d’entraînement rêvé pour les trails. L’objectif est droit devant, une montée herbeuse, deux autres rocheuses en suivant. La première sera à contourner, là deuxième à gravir car c’est l’objectif du jour. Un objectif certes modeste mais ce n’est pas un concours comme dirait l’autre, et la rapport difficulté / beauté du paysage est optimal pour cette randonnée.

Sur la crête des pottoks, devant le mont des moutons …

Maintenant, on profite du sommet, on avale son sandwich et on repart dans l’autre sens. Soit par la crête, soit par le sentier de droite, soit par celui de gauche. On est dans un des rares cas où tous les chemins mènent à la voiture.

Un itinéraire plus précis sur Topopyrénées.

Laissez un commentaire