MONGOLIE

Mai 2018, à l'arrière d'un van russe, nous partions pour une dizaine de jours dans le désert de Gobi, à la rencontre de ses nomades et de ses sites remarquables.

Mongolie : Le parc du Khustai par soi-même

De retour à la capitale, on s’apprêtait à repartir dans l’immensité, seuls cette fois. Dans les parcs les plus proches, qui bordent la route. En deux jours, nous visons un tour dans le Khustai et dans le Khogno Tarna suivant.

Feeling Gobi – Part 8, des temples d’Erdene Zuu au lac Ugii

Nous allons visiter le seul site bouddhiste à avoir, en partie, survécu à la grande purge soviétique des années 20. A l’intérieur, plusieurs temples dédiés à diverses divinités, rivalisant de Bouddha d’or et de riches tapisseries

Feeling Gobi – Part 7, un anniv’ à Kharkhorin

Mais aujourd’hui est aussi mon anniversaire, alors on cherche un endroit où boire un verre. On s’installe dans un bar karaoké, les mongols aiment le karaoké. Il ressemble à un restaurant asiatique de zone commerciale. C’est désert, on s’assoit sur une banquette et commande une tournée de Tigers, bière de Singapour.

Feeling Gobi – Jour 6, Tristes ruines d’Ongui

Le point de chute du jour est les ruines du monastère bouddhiste Ongui. Il y avait un millier de moines qui vivait ici au début de 20ème siècle. Dans les années 1920, la Mongolie est devenue une annexe du Moscou stalinien, la religion a été interdite, les moines massacrés, les temples détruits. Une réplique de porte magistrale marque l’entrée du site.