Album : Lower Plenty – Sister Sister

(Bedroom Suck Records 2016)

I’m from Barcelona était suédois, Architecture in Helsinki n’œuvre pas dans le bâtiment en Finlande. Lower Plenty n’a rien avoir avec ces groupes là et est bien de Lower Plenty en banlieue de Melbourne, une petite ville qui paraît tout ce qu’il y a de plus paisible vu du ciel, rues bordées d’arbres, parcs, golfs, mais vu du trottoir, on en sait rien  … Ces australiens évoluant dans les sphères indies depuis une paire d’albums et n’en sortent pas pour leur troisième livraison Sister Sister, de loin leur meilleur.

Sister Sister avance à pas de velours, dans une fausse paresse, comme un chat, et sans trop d’effort, il charme son monde . Run Run Run se promène nonchalamment plus qu’il ne court, rien à voir avec la nervosité du titre du même nom du Velvet Underground. Tant qu’à citer les New Yorkais, on croirait la voix de Lou Reed ressuscité sur All the Young Men, mais ne vous a-t-on jamais appris à vous méfier de l’eau qui dort ? Il y a tout de même un je ne sais quoi de vicieux là dedans … Sur une base folk vient des éléments noise, des fragments de violon électrique rayent So It Goes, et puis l’insouciance fait place à l’urgence. Kalesh, son rythme insistant et son saxophone incandescent est-il une plainte, un avertissement, une incantation à quelques croyances païennes ? Quoi qu’il soit, ce morceau interpelle par son sérieux et son intensité. Que les braises faiblissent et Sister Sister reprend son cours tranquillement après ce coup de chaud. Au micro, Al Montfort dont-on parlait plus haut alterne avec Sarah Heyward qui vient clôturer ce disque en douceur avec Treehouses.

Comme la bourgade homonyme, Lower Plenty ne devrait pas devenir un grand centre d’attention ni d’attraction malgré ce petit bijou de disque qui restera entre nous et quelques autres. Quand vous voulez montrer à un être cher un bel endroit que vous découvert, vous n’avez pas envie d’y trouver un bus de touristes en train d’y casser la croûte, et bien là c’est pareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *